Devenir Gendarme Adjoint Volontaire (GAV)

Gendarme adjoint volontaireUn gendarme adjoint APJA (agent de police judiciaire adjoint) n’est pas un gendarme de carrière : il seconde les sous-officiers de Gendarmerie.
Il est recruté pour une durée déterminée qui ne peut excéder cinq ans (un contrat initial de deux ans puis, si les deux parties le souhaitent, un second contrat de trois ans).
Devenir GAV est une bonne façon de mettre un pied dans la Gendarmerie sans prendre un engagement à vie. Avec le recrutement GAV, vous avez l’opportunité de découvrir la Gendarmerie, vous pouvez vérifier que cela correspond à vos attentes, tout en ayant la possibilité de ne pas renouveler le contrat.
C’est en quelque sorte une façon de rentrer en Gendarmerie par la “petite porte” et c’est aussi l’occasion de mieux connaître le métier de Gendarme.

Tout candidat, quelle que soit la voie choisie, doit, d’une part, être de nationalité française et, d’autre part, être en règle au regard des dispositions du Code du service national.
Cette page présente les principales conditions de recrutement. Il n’en demeure pas moins indispensable de se rendre dans un Centre d’Information et Recrutement (CIR) et de consulter le site lagendarmerierecrute.fr.

Pour devenir Gendarme Adjoint Volontaire (APJA), pour rappel, il faut :

  • avoir la nationalité française et être de bonne moralité,
  • avoir 17 ans révolus et moins de 26 ans à la date de dépôt de la candidature,
  • être en règle au regard des dispositions du Code du service national,
  • être reconnu apte physiquement par un médecin servant dans la Gendarmerie,
  • réussir les épreuves de sélection.

Si vous réussissez les tests de sélection, vous serez affecté en école, à Chateaulin (29), Chaumont (52), Montluçon (03), Rochefort (17), au camp de Beynes (78), à Fontainebleau (77) ou à Tulle (19), pour suivre une formation rémunérée initiale de 13 semaines. Une formation complémentaire de 12 semaines vous sera ensuite dispensée dans votre unité d’affectation.

Réussir la sélection GAV