Devenir réserviste de la Gendarmerie

Devenir réserviste  : pour aider les autres et soutenir la nation

Devenir réserviste de la Gendarmerie, c’est avant tout servir les autres. Vous aidez l’institution dans ses missions au quotidien en donnant un peu de votre temps (maximum 30 jours par an).
La réserve permet de renforcer les effectifs de la Gendarmerie lorsque la situation est extraordinaire (une manifestation sportive comme le Tour de France, par exemple, un rallye, etc.). En outre, elle permet aussi d’apporter des compétences particulières dont la Gendarmerie ne dispose pas elle-même en interne. La réserve sert aussi dans les missions quotidiennes de la Gendarmerie (ex : surveillance, prévention, lutte contre la délinquance, etc.).

Devenir réserviste : un tremplin pour faire carrière en Gendarmerie

Devenir réserviste constitue un atout car, dans votre Curriculum Vitæ, vous montrez à votre futur employeur que vous êtes une personne volontaire. Mais c’est surtout un atout pour devenir Gendarme de carrière car vous avez le droit de passer le concours interne de sous-officier de Gendarmerie.

– Si vous n’avez pas le baccalauréat, vous ne pouvez pas passer le concours externe de Sous-Officier.
– Si vous avez plus de 26 ans, vous ne pouvez plus passer les tests de GAV.

Devenir réserviste
Devenir réserviste puis gendarme de carrière

Que faire si vous voulez rentrer dans la Gendarmerie sans le baccalauréat ? Pour vous, passer par la réserve est un moyen pour devenir gendarme ! C’est une voie qu’il ne faut donc pas négliger.

En outre, un réserviste peut passer le concours interne de la Gendarmerie dès la fin de sa formation : vous pouvez dès à présent vous préparer au concours Sous-Officier de Gendarmerie interne (programme : tests psychotechniques, connaissance des missions de la Gendarmerie, etc.).

Devenir réserviste : comment ça marche ?

Depuis septembre 2016, un candidat réserviste doit passer un test psychotechnique pour vérifier qu’il a le profil pour intégrer la Gendarmerie. Les personnes qui souhaitent devenir réservistes peuvent faire une demande d’information personnalisée directement en ligne sur le site www.lagendarmerierecrute.fr.

Tout candidat doit, d’une part, être de nationalité française et, d’autre part, être en règle au regard des dispositions du Code du service national.
Cette page présente les principales conditions de recrutement. Il n’en demeure pas moins nécessaire de se rendre dans un Centre d’Information et Recrutement (CIR).

Pour devenir réserviste en Gendarmerie, il faut :

– être de nationalité française,
– être âgé de 17 ans au moins et 40 ans au plus,
– avoir satisfait aux obligations du service national ou avoir suivi la JAPD ou la JDC,
– avoir une bonne aptitude physique,
– être apte moralement et psychologiquement,
– avoir réussi la FORT (Formation opérationnelle du réserviste territorial),
– réussir un test psychotechnique.

Remarque : un gendarme réserviste n’est pas un gendarme professionnel. Il vient en renfort des gendarmes d’active lorsque cela est nécessaire, un peu comme les pompiers volontaires. Enfin, la formation de réserviste est plus courte que celle de GAV ou Sous-Officier. La FORT est une formation de 4 semaines.