La solde (ou salaire) du gendarme

La question nous est souvent posée. Il est normal que vous vous intéressiez à votre futur salaire au moment où vous vous posez la question de devenir gendarme. Après tout, d’autres métiers sont possibles dans la branche sécurité et il est logique de comparer les avantages d’être gendarme avec ceux d’autres carrières. En outre, c’est un concours difficile et un métier exigeant !

Toutefois, nous attirons votre attention sur le fait que le salaire ne fait pas tout… et il ne fait sûrement pas un bon gendarme ! Nous rappelons (ou nous vous engageons à lire d’autres pages de ce site) que les gendarmes font des heures et qu’ils peuvent être loin de leur pays natal. Si vous rentrez en Gendarmerie uniquement parce que la « paye est bonne », vous ne tiendrez pas longtemps.

En Gendarmerie, comme dans les autres armées, on parle de « solde ». Il faut savoir que le gendarme reçoit un fixe en fonction de son grade et aussi en fonction de son ancienneté. Mais à cela s’ajoutent des primes diverses et des avantages en nature (comme le logement de fonction, des réductions SNCF ou les 9 semaines de congés). En plus, un gendarme n’a aucuns frais de transport pour se rendre au travail puisque, la plupart du temps, son logement est situé dans la caserne où il travaille : il faut prendre tout cela en compte… le gain peut être important.

Les chiffres que nous vous donnons ici ne sont pas précis à l’euro près et sont récents. Chaque année, ces chiffres évoluent bien sûr à la hausse (de 1 à 2 %). Voici quelques éléments pour vous faire une idée :

– en école : la solde (ou salaire) du gendarme s’élève à plus de 1400 euros/mois

– en sortie d’école : plus de 1700 euros/mois

– un gendarme en début de carrière perçoit plus de 2000 euros/mois

– un gendarme entre le milieu et la fin de carrière : entre 2500 et 3000 euros/mois